Accueil Xbox one Armored Core 6 Fires of Rubicon : aperçu d’un nouveau niveau du...

Armored Core 6 Fires of Rubicon : aperçu d’un nouveau niveau du jeu de FromSoftware !

112
0


FromSoftware revient aux robots géants d' Core 6 of pour ravir les anciens fans et en enrôler de nouveaux, plus jeunes.

Armored Core 6 Fires of Rubicon : aperçu d'un nouveau niveau du jeu de FromSoftware !

Sous le stand de Bandai Namco, après un court trajet en ascenseur, nous nous sommes soudain retrouvés dans une base militaire désaffectée. Les terminaux semblaient encore fonctionner, mais les étincelles qui jaillissaient connexions électriques racontaient une autre histoire : l'ensemble du système avait du mal à contenir l'énergie restante. Un virage, un couloir et nous nous sommes retrouvés dans une pièce entourée de tuyaux, quelques chaises au milieu et un grand écran avec trois officiers de FromSoftware prêts à nous faire entrer. preview 6 Fires of Rubicon.

Espoirs…

Armored Core 6 Fires of Rubicon : par rapport à ce qu'on a déjà vu, c'est trop épique !

Armored Core 6 Fires of Rubicon : par rapport à ce que nous avons vu, c' trop épique !

Pas d'invention ! C'est vraiment arrivé : Bandai Namco a voulu faire les choses en grand et a érigé pour l'occasion un décor de science-fiction, parfait pour mettre d'emblée les visiteurs dans l'ambiance. Une surprise inattendue qui nous a ramenés à la splendeur des E3 passés, lorsque des décors similaires étaient une constante, pour célébrer le retour d'une série que nous aimons en alternance depuis 1998. Tous les Armored Core ne sont pas de bons , mais heureusement, ce nouveau Fires of Rubicon ne risque pas d'égaler les pires. En fait, il est bien plus probable qu'il finisse au moins dans les trois premiers.

Les raisons de cet optimisme sont faciles à expliquer et à comprendre : le dernier Armored Core V a maintenant onze ans, la série est donc restée technologiquement statique sur la PS3 et la 360, de plus c'est le premier épisode à sortir sous le nouveau FromSoftware dirigé par Miyazaki et il peut bénéficier d'une influence créative (et financière) positive que les précédents n'ont pas eue derrière eux. Tout cela était perceptible dans le nouvelle démo qui nous a été présentée à Los Angeles, où le but du protagoniste était d'infiltrer les entrailles d'une raffinerie jusqu'à atteindre son puissant gardien : un robot quelque part un mecha de combat et un fondeur ambulant fait de bouffées de fumée et de gouttes de lave.

Garniture de la cuspide

Armored Core 6 Fires of Rubicon : si deux jambes ne suffisent pas, il est temps de passer aux chenilles.

Armored Core 6 Fires of Rubicon : si deux jambes ne suffisent pas, il est temps de passer aux voies ferrées.

Le cadre de la mission est cette structure entre terre et ciel, métal et béton, pas trop protégée, mais avec sa propre sécurité faite de… lasers et armées de robots , prêtes à mourir pour éloigner tout transgresseur. Le mécha utilisé au début de la mission est extrêmement agile, une caractéristique qui lui permet de voler entre les zones de sécurité sans trop se soucier de surcharger ses moteurs. Le robot lui-même peut prendre d'assaut de grands groupes d'ennemis en anticipant son arrivée par des salves de missiles depuis le haut, suivies de mouvements de mêlée rapides comme l'éclair qui conduisent le plus souvent à l'extermination rapide des forces en défense.

Lire aussi :  ID@Xbox : quatre jeux partenaires de Microsoft en avant-première

À ce stade de la présentation, nous avons le temps et l'occasion d'admirer l'interface graphique qui, comme beaucoup de chapitres précédents, occupe une grande partie de l'écran tout en ne fournissant pas beaucoup d'informations. Cependant, lorsque nous attaquons un ennemi, dans le HUD, nous pouvons facilement voir son énergie restante et ce qui pourrait être une valeur liée à sa garde qui, une fois brisée, devrait laisser les méchas ennemis à la merci des coups de notre noyau blindé. Nous sommes obligés d'utiliser le conditionnel car ce n'est pas nous qui tenions le pad et nous n'avons pas été autorisés à poser des questions par la suite, nous ne connaissons donc pas toutes les implications d'une telle décision.

Édition Mech

Armored Core 6 Fires of Rubicon : et n'oublions pas que le jeu pourrait avoir un scénario génial.

Armored Core 6 Fires of Rubicon : et n'oublions pas que le pourrait avoir une intrigue Mr.

Les choses se corsent à partir du milieu du niveau, lorsque le protagoniste et son mécha abandonnent les terrasses en surplomb de la structure pour enfin se faufiler à l'intérieur. Ici, les robots sont bien plus réactifs et bien mieux armés que ceux de l'extérieur, à tel point que le héros succombe bientôt sous les coups d'un ennemi. Nous découvrons ainsi que le niveau est divisé en checkpoints, dont nous ignorons toutefois la fréquence, et qu'avant de réintégrer le jeu, nous aurons la possibilité de reconstruire notre mécha sans autre limite que d'avoir les pièces nécessaires. Le nouveau véhicule est très similaire à son prédécesseur avec quelques différences au niveau des jambes, désormais plus blindées et plus lentes, et des armes disponibles. L'approche du champ de bataille change également : le programmeur aux commandes se retrouve souvent à… utiliser son bouclier énergétique. et frappe les ennemis à bonne distance, en esquivant rythmiquement les balles qui arrivent.

Armored Core 6 Steel Mercenaries Fires of Rubicon

Armored Core 6 Fires of Rubicon : Chasseur ou proie ?

Armored Core 6 Fires of Rubicon : Hunter or Prey ?

Dans la grande salle où se termine le niveau de démonstration, le corbeau attend ce grand robot fourneau qui nécessite un autre changement de configuration pour être vaincu. Avec ce système de points de contrôle, les choses semblent peut-être beaucoup trop faciles, mais c'est une concession claire pour rendre ce Armored Core 6 Fires of Rubicon tout simplement plus amusant. Cette invention doit être mise en balance avec la difficulté des combats, dont nous ne pouvons pas dire grand-chose pour des raisons évidentes ; regarder jouer l'un des programmeurs qui est probablement un as pour son expérience avec le titre seul fait inévitablement paraître les choses beaucoup plus faciles qu'elles ne pourraient l'être en réalité. Qui plus est, il s'agit d'une démo conçue spécifiquement pour le Summer Game Fest, calibrée pour un usage précis : montrer ce dont nous avons besoin dans le délai imparti. En pratique, même si nous parlons de FromSoftware, juger de la difficulté d'un titre comme celui-ci est pratiquement impossible à l'heure actuelle.

Lire aussi :  Final Fantasy 16 est le jeu le plus attendu du mois de juin 2023.

Nous pouvons cependant évaluer Armored Core 6 Fires of Rubicon sur le plan graphique et technique. Le design des mechas est toujours de haut niveau et tu peux facilement le constater sur les images, la structure dans laquelle se déroule la mission de démonstration est complexe et semble également pleine d'itinéraires secrets possibles. Ce qui est moins convaincant, c'est cette extrême propreté de l'image, combinée à l'absence d'une couche cohérente de détails, qui donne à l'ensemble un aspect un peu froid, presque stérile. Des limites, cependant, auxquelles nous nous attendions étant donné que plus que la technique, FromSoftware y met généralement du cœur et de la poétique. C'est peut-être cette dernière qui risque de manquer ici ?

Constructeur de points de contrôle

Armored Core 6 Fires of Rubicon : une verticalité palpitante

Armored Core 6 Les feux du Rubicon : une verticalité palpitante

C'est dans environ deux mois et ce Armored Core 6 Fires of Rubicon ne vous permet toujours pas d'y jouer. L'impression qui s'en dégage est qu'il s'agit d'un titre solide et tactiquement très intelligent, mais qu'il faut mettre la main à la pâte pour vraiment s'en imprégner. Le point de contrôle est certes intéressant, mais comment le prendriez-vous si, à chaque feu de joie dans un Souls, il était possible de changer complètement la construction du personnage pour s'adapter à l'ennemi plus tard ? Nous devons découvrir comment FromSoftware prévoit de contrebalancer cette nouveauté néanmoins agréable, et puis aussi tout le reste : la conception des niveaux et des missions, la variété des modules avec lesquels on peut construire des méchas, et s'il y aura des ennemis qui s'en prendront activement à nous en plus des sentinelles pour la plupart passives que l'on nous a montrées.

Il y a probablement deux façons de procéder avec Armored Core 6 Fires of Rubicon : soit il se révélera aussi bon qu'un Armored Core, soit aussi bon qu'un jeu FromSoftware, mais il est vraiment très difficile qu'il rate le coche en se révélant être un produit sans grand intérêt. Le jeu est là et nous l'avons vu, c'est juste que maintenant nous aimerions aussi l'essayer…

CERTAINES

  • Des méchas entièrement personnalisables
  • Graphiquement propre
  • Nous aimons le système de points de contrôle

DUBBI

  • L'interface utilisateur un peu grossière
  • Graphiquement un peu dépouillé
  • Le système de checkpoint nous inquiète