Accueil Essais Critique du clavier gaming sans fil Corsair K100 AIR à profil bas

Critique du clavier gaming sans fil Corsair K100 AIR à profil bas

22
0


Corsair met sur le marché un clavier de qui est résolument différent de l’habituel : fil et mécanique mais de profil bas.

Critique du clavier gaming sans fil Corsair K100 AIR à profil bas

Nous avons souvent parlé du fait que le marché des périphériques de jeu est devenu plutôt surpeuplé, avec des produits souvent extrêmement similaires les uns aux autres et un manque général de courage et d’innovation. C’est d’autant plus vrai pour les claviers, dont le design et les solutions technologiques sont pratiquement identiques.

De temps en temps, cependant, le proverbial coup de génie se produit, ou coup de tête, selon le point de vue ; et c’est ainsi que l’on trouve entre ses mains un clavier mécanique mais en même temps extrêmement fin et à profil bas, équipé d’un système d’éclairage RGB très sophistiqué et d’une double connectivité sans fil.

prix de ce clavier, un énorme 299.99€ sur Amazon. Cela vaut-il la peine de faire un si gros investissement ? Continue à lire notre Critique du Corsair K100 AIR pour le découvrir.

Spécifications techniques

Vue avant du Corsair K100 Air

Vue avant du Corsair K100 Air

Comme tu l’as peut-être deviné, sur le caractéristiques techniques Le Corsair K100 AIR a beaucoup de choses à raconter. C’est un clavier completLe clavier est extrêmement fin mais son poids est important, notamment en raison de son boîtier en aluminium brossé élégant et robuste. Les touches ultra basses, comme celles que l’on trouve dans les ordinateurs portables, sont accompagnées de commutateurs mécaniques Cherry MX Ultra Low Profile Tactile, qui se targuent d’une course surprenante et d’un “clic” classique de clavier mécanique.

Comment des interrupteurs aussi fins peuvent-ils offrir une telle expérience ? C’est un Une technologie vraiment intéressantequi utilise un ressort central placé horizontalement entre deux “ailes”, qui se plient sous la pression. De cette façon, le mécanisme permet de renvoyer une certaine résistance, en descendant étonnamment loin et en renvoyant un retour d’information qui est assez similaire, comme mentionné, à celui des claviers mécaniques normaux : la force d’actionnement est de 65 grammes, la distance d’actionnement de 0,8 millimètre et la course totale de 1,8 millimètre.

Cherry MX Ultra Low Profile, le mécanisme interne

Cherry MX Ultra Low Profile, le mécanisme interne

Il y a malheureusement un inconvénient à cela, à savoir que ces interrupteurs à profil bas ne peut pas être remplacéC’est une limitation qui pourrait faire lever le nez aux utilisateurs qui recherchent souvent un degré absolu de personnalisation. Ensuite, il faut aussi dire que les keycaps ABS utilisés ici par Corsair ont tendance à se salir facilement, interceptant la graisse des doigts : il s’agira de les nettoyer plus souvent.

Lire aussi :  Lone Ruin, la revue - Multiplayer.fr

Le système anti-ghosting et un taux d’interrogation impressionnant de 8 000 Hz en mode filaire (2 000 Hz en mode sans fil) garantissent la précision et la réactivité que l’on est en droit d’attendre d’un appareil aussi coûteux, qui offre également la possibilité de connexion sans fil soit avec la technologie Slipstream 2.4 GHz via un adaptateur micro USB (compatible avec PC, PlayStation et Xbox), soit avec Bluetooth ; dans ce dernier cas, avec trois profils mémorisables différents, qui peuvent être sélectionnés par une simple combinaison de touches et rendent le clavier utilisable également avec des appareils mobiles.

Le système de Éclairage RGB peut aussi être commandé par des combinaisons de touches et comprend un large éventail de modes, de couleurs et d’intensités, ces dernières étant gérées automatiquement par un capteur qui détecte la quantité de lumière dans la pièce. Pour un réglage plus fin et toutes les personnalisations, il est toutefois possible de télécharger le logiciel gratuit iCUE et de définir jusqu’à cinquante profils différents, ainsi que d’utiliser les quatre emplacements pour les macros.

La batterie du clavier est dotée d’uneautonomie jusqu’à cinquante heures avec l’éclairage allumé et même deux cents heures en le gardant éteint. La recharge se fait via le câble USB inclus dans l’emballage, ce dernier se caractérisant par un caractère concret peut-être excessif par rapport au coût du produit : le manuel doit être téléchargé via un QR code et il n’y a pas de support pour le poignet, un accessoire dont on ne ressent pourtant pas le manque en raison de son épaisseur réduite.

Corsair K100 AIR vue latérale avec éclairage rouge

Corsair K100 AIR vue latérale avec éclairage rouge

Fiche technique Corsair K100 AIR

  • Format : prolongée, 100 %.
  • Mise en page : Italien
  • Compatibilité : PC, PlayStation, Xbox, mobile
  • Interrupteurs : Cherry MX Ultra Low Profile Tactile
  • Couverture clé :
  • Programmation : oui, 4 macros et jusqu’à 50 profils
  • Connectivité : filaire via USB, sans fil 2.4 GHz ou Bluetooth
  • Éclairage : RGB programmable
  • Accessoires : pas de
  • Logiciel : Corsair iCUE
  • Dimensions : 437 x 156 x 11-17 mm
  • Poids : 780 grammes
  • Prix : 299,99€

Design

Détail de l'épaisseur ultra-mince du Corsair K100 AIR

Détail de l’épaisseur ultra-mince du Corsair K100 AIR

Le profil ultra-fin du Corsair K100 AIR contribue grandement à l’efficacité de l’appareil. Conception du clavierqui est définitivement beau à regarder, élégant grâce aux composants utilisés pour la coque et très bien mis en valeur par l’éclairage RVB dont nous avons apprécié la flexibilité, puisqu’il peut être réglé dans ses fonctions de base même sans utiliser le logiciel dédié.

Lire aussi :  Test du Logitech G PRO Racing Wheel

Le contraste entre l’aluminium gris et les boutons noirs, le panneau central brillant en haut avec le logo Corsair et les indicateurs LED, l’élégante section multimédia dans le coin supérieur droit avec une grande molette de réglage du volume et les doubles pieds arrière dressent le portrait d’un produit qui fait forte impression où que tu le places. Dimensions e poids sont respectivement de 437 x 156 x 17 millimètres et de 780 grammes.

Expérience des utilisateurs

Corsair K100 AIR, une autre présélection d'éclairage RVB

Corsair K100 AIR, une autre présélection d’éclairage RVB

Le Corsair K100 AIR n’est pas le seul clavier gaming fin sur le marché, mais c’est le premier que nous avons eu l’occasion d’essayer et il nous a évidemment surpris par l’incroyable contraste entre la planéité apparente des touches et leur course réelle, ainsi que par le retour de frappe typique des mécaniques. Il faut s’y habituer, mais ce jeu de contrastes produit d’excellents résultats sur toute la ligne, y compris l’écriture.

Passant à l’utilisation des jeux vidéo, nous avons fait un tour sur les désormais omniprésents Call of Duty : Warzone 2.0 et Apex Legends, appréciant la réactivité des commandes, notamment en mode filaire ou sans fil 2.4 GHz grâce à la technologie Slipstream. Dans les jeux de tir plus rapides, en revanche, il s’agit d’éviter une connexion Bluetooth pour minimiser le décalage des entrées, bien que même ici les temps de réponse semblent loin d’être mauvais.

Dommage seulement pour le positionnement de la Bouton FN à droite de la barre d’espacement plutôt qu’à gauche : un détail qui rend encombrante l’activation de macros à la volée, limitant cette possibilité à des expériences moins mouvementées.

Commentaire

Le K100 AIR de Corsair est un clavier de jeu résolument différent de l’ordinaire, extrêmement fin mais avec un véritable retour de pression mécanique grâce aux commutateurs innovants Cherry MX Ultra Low Profile Tactile. Très agréable à regarder, grâce aussi au système d’éclairage RVB sophistiqué, avec ses nombreuses personnalisations et couches de style Photoshop qui peuvent être créées avec le logiciel iCUE, il est aussi sans fil avec la technologie Slipstream 2.4 GHz ou Bluetooth. En bref, il ne manque absolument rien… en plus d’un prix plus abordable.

PRO

  • Vraiment étonnant à l’usage
  • Sans fil, RGB et avec de nombreuses fonctionnalités

CONTRO

  • Prix définitivement élevé
  • La clé FN est positionnée d’une manière inhabituelle
  • Les interrupteurs ne peuvent pas être remplacés, les couvercles des touches ont tendance à se salir

Article précédentCollection Gears of War Remastered : l’œuvre serait en cours de développement
Article suivantXbox Game Pass, janvier 2023 : premiers jeux du mois pour les abonnés