Home Xbox one Dead Cells : Return to Castlevania, le test

Dead Cells : Return to Castlevania, le test

0
Dead Cells : Return to Castlevania, le test


La de Cells : to , le DLC qui injecte un peu de la série de Konami dans un qui s'en inspire fortement.

Dead Cells : Return to Castlevania, la critique du DLC qui fait plaisir à Alucard et aux Belmonts

Que Dead Cells s'inspire de la série Castlevania n'a échappé à personne. C' le cas depuis que le jeu a été lancé en Early Access sur Steam, avec seulement une fraction du contenu dont il dispose aujourd'hui. L'arrivée d'un DLC avec La licence officielle de la série de Konami est donc la quadrature du cercle classique, le contenu supplémentaire que l'on n'attend pas, mais que l'on a toujours voulu, qui va définitivement dévoiler et célébrer ce qui est tout l'une des natures du jeu, là où le titre français Motion Twin continue d'engranger les succès alors que la série Castlevania reste figée pendant des années.

La Dead Cells : Return to Castlevania – Critique du jeu ne peut donc être qu'une histoire d'affinités électives, plutôt qu'un simple contenu supplémentaire, tant en termes d'atmosphère que de références croisées.

Deux entrées

Les nouveaux boss sont tirés de la série Castlevania, bien sûr.

Les nouveaux boss tirés de la série Castlevania, bien sûr.

Une poignée de nouveaux ennemis, deux nouveaux biomes, trois boss, une nouvelle histoire, quatorze armes, vingt tenues et soixante-trois pistes audio tirées de Castlevania et d'autres réinterprétées par les créateurs du jeu. Voilà, sur le papier, ce que vous obtiendrez en installant Return to Castlevania. Quantitativement, nous ne sommes pas loin de la DLC Les développeurs ont en effet créé un double accès aux nouveaux biomes, aux environs du château de Dracula et au château lui-même, ce qui multiplie en quelque sorte l'expérience et vous permet d'en tirer le meilleur parti. Nous vous expliquons. Le premier accès se trouve dans le niveau de départ et vous permet d'aborder les deux biomes à un niveau de difficulté relativement faible (ils sont cependant plus difficiles que les autres dans la même gamme), car ils remplacent les deuxième et troisième niveaux, ainsi que le premier boss.

Lire aussi :  Summer Game Fest, une explosion du passé que nous ne nous attendions pas à vivre en 2023.

Les nouveaux biomes sont bien conçus

Les nouveaux biomes sont bien conçus

Le second accès, qui se débloque après le premier, se trouve plutôt dans la Tour de l'Horloge, après avoir vaincu le Gardien du Temps. Dans ce cas, le deuxième biome chevauche la dernière partie du jeu, devient beaucoup plus difficile et vous permet de combattre deux boss différents, beaucoup plus difficiles. C'est une façon très intelligente de tirer le meilleur parti du nouveau contenu, qui est ainsi plus étoffé et vous oblige à le rejouer plusieurs fois pour tout découvrir, les complétistes devant littéralement suer pour tout obtenir.

Les nombreux contenus de Dead Cells : Return to Castlevania

Alucard, il est temps de se lever et de donner un coup de main !

Alucard, il est temps de se lever et de donner un coup de main !

Naturellement, les biomes du DLC sont pleins de références à la série Castlevania, à par le premier accès, qui se fait en parlant à Richter Belmontle protagoniste de Rondo of Blood. Vous rencontrerez ensuite d'autres personnages de la série de Konami : Alucard, dont vous vous souviendrez de Symphony of the Night, et Maria Reinard, qui est également apparue pour la première fois dans Rondo of Blood, la première jouant un rôle crucial dans la nouvelle histoire. Au fil des niveaux, vous serez confronté à trois nouveaux personnages. bossLa mort, Medusa et Dracula, célèbres et prévisibles pour un DLC de ce genre, avec Dracula en particulier reprenant certaines de ses transformations originales rendant le combat très varié, et vous entrez en contact avec de nombreux ennemis génériques tirés de Castlevania, tels que l'armure de lance ou les harpies, adaptés à la mécanique de Dead Cells. Au fil du jeu, vous pouvez également débloquer un mode supplémentaire, le Richter Mode, dans lequel vous contrôlez Richter, qui a ses propres mouvements spécifiques et peut à son tour débloquer des objets qui peuvent également être utilisés dans le mode normal. Au total, il s'agit de nombreuses heures de jeu supplémentaires (difficiles à quantifier, étant donné la nature de Dead Cells), qui peuvent être prolongées par l'ajout de cellules au début d'une partie.

Lire aussi :  Forza Horizon 5 Rally Adventure, le compte-rendu

En termes de systèmes de jeu ne vous attendez pas à des innovations majeures. Dead Cells : Return to Castlevania ne cherche pas à révolutionner quoi que ce soit, mais seulement à ajouter du contenu pour satisfaire les fans de la série de Konami et vendre quelques milliers d'exemplaires supplémentaires du jeu. Bien sûr, certaines nouvelles armes sont particulièrement sophistiquées, comme le chat de Maria ou l'épée fouet, et il faut dire que le soin apporté à l'ensemble est vraiment très élevé, mais elles restent dans la lignée du reste du jeu. Le design des nouvelles armes est particulièrement soigné. biomesavec “Castle Surroundings” qui propose une section d'approche et une section d'escalade, cette dernière s'articulant autour d'un long ascenseur central dont il faut réactiver les différentes sections, et “Dracula's Castle” qui propose au contraire une certaine liberté d'exploration, comme pour recréer la structure d'un mini metroidvania, et dans l'accès avancé voit Dracula lui-même prendre un rôle plus actif sur l'ensemble du niveau.

Commentaire

Version testée PC Windows

Livraison numérique

Vapeur,

Epic Games Store,

GoG,

PlayStation Store,

Xbox Store,

Nintendo eShop

Prix
9,99

Dead Cells : Return to Castlevania est un excellent DLC qui fait exactement ce qu'il promet : il apporte un peu de Castlevania dans Dead Cells. Intelligemment, il le fait pour tout le monde, bien qu'il soit conçu pour satisfaire principalement les fans de la série de Konami. Dans l'ensemble, le contenu ajouté est excellent et vaut la peine d'être acheté, ne serait-ce que si vous souhaitez étendre un peu l'expérience Dead Cells. Attendez-vous donc à des niveaux très difficiles et bien conçus, à des boss spectaculaires et à de nombreux clins d'œil à Castlevania, à tel point que ce jeu vous fera espérer un nouveau chapitre officiel de la série.

PRO

  • Les niveaux sont bien conçus
  • Les combats de boss sont spectaculaires
  • En général, tout le nouveau contenu est très bon