Home News FIFA aurait pu être un jeu PlayStation exclusif, mais Sony a refusé l’accord.

FIFA aurait pu être un jeu PlayStation exclusif, mais Sony a refusé l’accord.

0
FIFA aurait pu être un jeu PlayStation exclusif, mais Sony a refusé l’accord.


Une rétrospective intéressante sur l'histoire de la série. FIFA TimeExtension a eu l'occasion de s'entretenir avec Tom Stone, ancien vice-président du marketing européen chez EA, a révélé que la licence FIFA aurait pu être mise en vente sur le marché européen. exclusif a PlayStationmais ensuite a rejeté l'.

L'affaire s' déroulée le 1997 et il s'agissait, apparemment, d'une véritable manœuvre cachée dans le dos d'Electronic Arts, au point de fâcher même les hautes sphères de l'éditeur, qui avait déjà lancé plusieurs chapitres de la série.

D'après les rapports, ISLla société chargée de gérer l'image de marque de la FIFA à l'époque, a secrètement contacté PlayStation Europe pour accorder les droits de la série exclusivement à Sony, tout en gardant EA dans l'ignorance.

Lire aussi :  Apple Vision Pro : prix et date de la visière AR pour jouer, regarder des films, travailler et plus encore.

Chris Deering, alors président de Sony PlayStation Europe, a contacté Stone et lui a fait part de la proposition qu'il avait reçue, ce qui n'a pas été très bien pris. “Vous plaisantez ! Vraiment ? ISL vous a contacté pour vous donner l'exclusivité mondiale de FIFA ? Après tout ce que nous avons fait pour eux ?” Ce les mots que Stone a prononcés à l'époque, du moins selon l'article.

Deering, cependant, considérait qu'il était plus important de maintenir la bonnes relations avec EA plutôt que de s'approprier la licence de cette façon, et a fait comprendre à Stone qu'il ne signerait pas le contrat si EA ne parvenait pas à un accord avec ISL.

Sony a choisi de ne pas contrarier EA

FIFA 23, le dernier jeu de football d'EA avec la franchise officielle.
FIFA 23, le dernier de football d'EA avec la franchise officielle.

“De toute évidence, Chris avait une plus globale du soutien d'EA à PlayStation dans le entier”, explique Stone. “Je pense que la conversation aurait été intéressante si Sony avait signé cet accord. Je pense qu'EA aurait très mal réagi.”

Lire aussi :  Destiny 2 : Bungie révèle qu'il est victime d'une attaque DDoS, les récents problèmes ne sont pas la faute du patch.

Cet épisode montre également que les relations entre EA et la FIFA ont toujours été assez fragiles, malgré le fait que la collaboration dure depuis près de trente ans. Il faut aussi dire qu'à l'époque, Sony n'avait probablement pas besoin de s'assurer l'exclusivité de la série, compte tenu de l'emprise qu'elle avait déjà sur le public et du fait qu'elle pouvait compter sur exclusivités même sans accords particulièrement onéreux, mais avec le recul, un tel changement aurait sans doute modifié le paysage du marché des jeux.