Home Essais Star Wars : Ahsoka, le bilan des deux premiers épisodes

Star Wars : Ahsoka, le bilan des deux premiers épisodes

0
Star Wars : Ahsoka, le bilan des deux premiers épisodes


Pour les fans de , Ahsoka est l'événement de l'été : nous avons regardé en avance les épisodes de la nouvelle mini-série sur Disney+ et voici nos impressions.

Star Wars : Ahsoka, la critique des deux premiers épisodes

Ahsoka Tano était probablement le plus grand pari de la série . Dave Filoni et George Lucas. Quinze ans après ses débuts The Clone Wars, la petite Jedi dont personne ne voulait – et que même Filoni ne savait pas écrire au dé – est devenue un pilier de l'imaginaire de… Star Warset l'un personnages les plus aimés de tous les temps. Pour quelqu'un comme Filoni, qui a fait de Star Wars une raison d'êtreFaire passer sa créature en action réelle a dû être un moment cathartique à l'époque de The Mandalorian. Consacrer une mini-série à part entière pour poursuivre son chef-d'œuvre incompris Star Wars Rebels… un rêve devenu réalité.

Pour le reste d'entre nous qui avons connu Le livre de Boba Fett et Obi-Wan Kenobi, Ahsoka représente toutefois une chance de sortir Star Wars de la médiocrité dans laquelle elle a sombré avant l'intermède Andor. Heureusement, nous avons vu un aperçu du début de la nouvelle mini-série, et nous pouvons vous dire que les prémisses d'un grand retour de Star Wars sont toutes là. Dans notre revue des deux premiers épisodes d'Ahsoka. nous t'expliquons pourquoi.

Star Wars Rebels 2 ?

Rosario Dawson revient pour jouer Ahsoka Tano
Rosario Dawson reprend le rôle d'Ahsoka Tano

Les bandes-annonces nous avaient rendus méfiants, le visionnage des deux premiers épisodes d'Ahsoka le confirme : la mini-série qui sort sur… 23 août sur Disney+. est pratiquement la suite de Star Wars Rebels et la jonction fondamentale dans ce que même Lucasfilm appelle désormais le “mandoverse”. Et pour la première fois depuis d'années d'Univers Étendu, nous avons eu la nette impression d'être devant un produit qui ne tient pas debout tout seul. La meilleure caractéristique d'Ahsoka est aussi sa faiblesse mortelle : tout simplement, qui ne sait pas… Star Wars Rebels passeront à côté d'une grande partie du plaisir. En revanche, ceux qui ont voyagé pendant quatre saisons avec l'équipage des Wraiths se sentiront immédiatement chez eux.

L'histoire reprend quelques années après la conclusion de Star Wars Rebels, mais les deux premiers épisodes d'Ahsoka sont tous… configuration: une rampe de lancement qui sert à reprendre le fil du discours laissé inachevé dans la série animée et poursuivi silencieusement dans… Le Mandalorien. Parce qu'Ahsoka s'appuie aussi sur la série culte qui a inauguré la nouvelle ère Star Wars sur la plateforme de distribution numérique de Disney.

Morgan Elsbeth, qu'Ahsoka Tano avait défiée et vaincue dans l'épisode 2×05 du Mandalorien, tente d'atteindre le… Grand Amiral Thrawn dans les Régions Inconnues, mais pour cela, il a besoin d'une carte indiquant son emplacement. Ahsoka a trouvé une telle carte qui, selon Thrawn, pourrait bien détenir le secret pour atteindre les régions inconnues. Ezra Bridger, le héros de la rébellion qui avait disparu avec l'ennemi dans l'hyperespace. Le problème, c'est que la carte est scellée, et qu'Ahsoka est donc obligée de se tourner vers Sabine Wren, dont on apprend qu'elle s'est éloignée de notre protagoniste.

En fait, les deux premiers épisodes de la série se concentrent presque entièrement sur le personnage de… Sabine et sa relation conflictuelle avec Ahsoka, qui devra baisser sa garde face à son ancienne apprentie. Ahsoka a toujours été une Jedi très particulier, et il semble que la nouvelle mini-série laissera une large place à son point de vue unique sur la Force et l'Ordre.

Lire aussi :  Crime Boss : Rockay City, la critique
Le regretté Ray Stevenson est Baylan Skoll.
Feu Ray Stevenson est Baylan Skoll

La moitié de ce qui se passe à l'écran sera presque totalement incompréhensible pour les fans tardifs, en particulier ceux qui ont jusqu'à présent snobé la série animée. Filoni suppose non seulement une bonne connaissance de Rebels, mais aussi de The Clone Wars et en partie de la série.Univers Étendu qui comprend les jeux vidéo de Respawn, en insérant dans la première d'Ahsoka des références explicites aux sorcières de Dathomir, au programme de l'Inquisitorium, au programme d'éducation des enfants, à l'éducation des adultes et à l'éducation des jeunes.Ordre 66 , etc. Ahsoka est littéralement un bignami de l'Univers étendu qui rendra fous de bonheur les plus ardents fans de Star Wars.

Les détails abondent, mais là où un ancien fan de Star Wars Rebels ne peut s'empêcher d'être ému par la fresque des protagonistes – représentés dans leur design cartoonesque – ou la fixation de Sabine sur les loth-cats, le spectateur lambda passera à côté de toute la nuance des conversations entre Ahsoka et Hera Syndulla, du sens du caméo de… Clancy Brown en tant que Ryder Azadi, les frasques du droïde astromech Hachoir , et en général toutes les références plus ou moins vagues aux histoires précédentes. La simple apparition d'Ezra sous forme d'hologramme devrait être un coup au cœur pour un spectateur de Star Wars Rebels, mais elle ne signifiera pas grand-chose pour quiconque ne connaît pas l'histoire entre les protagonistes de cette série et les Jedi du dessin animé en images de synthèse.

Cible atteinte ou non ?

Mary Elizabeth Winstead est Hera Syndulla
Mary Elizabeth Winstead est Hera Syndulla

Pour répondre à cette question, nous ne pouvons que dire que pour les fans de Star Wars Rebels, cette Ahsoka pourrait être une merveilleuse surprise, pour les autres “seulement” un très bon Star Wars. Ceux qui ont grandi avec les blasters, les batailles spatiales et les sabres laser trouveront tout cela dans cette double première, qui plus est avec un… équilibre absolument parfait : bien que l'histoire tourne autour d'une sorte de MacGuffin, Dave Filoni tire les ficelles avec habileté et clarté, alternant action et introspection sans jamais ennuyer, mais plutôt en intriguant le spectateur lambda. D'une certaine manière, les deux premiers épisodes représentent aussi un redémarrage, ainsi qu'une plongée dans le passé de Star Wars, et l'occasion de raconter une histoire classique en utilisant des personnages anciens et nouveaux : le parallélisme entre Ahsoka et Sabine, Anakin et Ahsoka et Baylan et Shin est définitivement une perspective à surveiller de près.

Seuls les antagonistes laissent un peu de perplexité. Le barbu Baylan Skollinterprété par le regretté Ray Stevenson, a du charisme à revendre et un passé sur lequel il faut faire la lumière, tandis que son apprentie Shin Hati (Ivanna Sakhno) se limite pratiquement à des pirouettes et à des regards maussades. Inquisiteur, dont on sait seulement qu'il s'appelle Marrok parce que c'était écrit sur l'emballage d'un LEGO : c'est probablement le personnage le plus mystérieux, qui pourrait cacher un rebondissement majeur derrière le masque.

Natasha Liu Bordizzo joue le rôle de Sabine Wren
Natasha Liu Bordizzo joue Sabine Wren

Le reste de la distribution se débrouille très bien. Filoni parvient même à glisser un double lien avec ses œuvres précédentes mais aussi avec le cycle de la Haute République dans le personnage de Huyang, le sage droïde qui accompagne Ahsoka avec la voix de David Tennant en langue originale. Sur le charisme et le talent de Rosario Dawson il n'y a pas grand-chose à ajouter, nous l'avons déjà vue à l'œuvre dans les épisodes du Mandalorien et du Livre de Boba Fett et nous savons à quel point l'actrice s'est bien installée dans le rôle. Nous n'avions également aucun doute sur la très talentueuse Mary Elizabeth Winstead, qui joue en fait un… Hera Syndulla pratiquement parfaite dans son rôle de commandante, d'héroïne de la rébellion et de figure maternelle à la fois.

Lire aussi :  Processus d'élimination, l'examen

Nous étions cependant inquiets pour Natasha Liu Bordizzo qui, n'ayant pas on ne sait quel cursus, devait assumer le poids d'un personnage comme… Sabine Wren. Et si la jeune actrice ne brille pas par son talent, il faut reconnaître qu'elle a étudié le rôle aussi bien qu'elle l'avait affirmé dans ses interviews : dans ses manières et ses expressions, sa Sabine rappelle beaucoup celle animée dans Star Wars Rebels, et elle semble avoir établi une bonne alchimie avec Dawson, sur laquelle se jouera sûrement l'âme de la mini-série.

L'inquisiteur Marrok est un véritable mystère
L'inquisiteur Marrok est un véritable mystère

Ce qui revient à dire qu'appeler cela une mini-série est réducteur, bien que ce soit, au moins jusqu'à ce que nous parlions des saisons qui suivront. Pour l'instant, tout ce que nous savons, c'est qu'Ahsoka est un pas de plus vers les futurs croisements de la série. mandoversoqui devrait faire son chemin directement au cinéma sous la direction de Filoni lui-même, mais la qualité technique de cette nouvelle production télévisée est tout simplement impressionnante, indiscernable d'un film pour le grand écran. La combinaison d'effets spéciaux, de maquillages et d'animatroniques relève de la Guerre des étoiles au plus haut niveau, accompagnée de la… de Kevin Kiner.qui arrange des thèmes historiques de The Clone Wars et Rebels, juste pour nous rappeler constamment d'où nous venons et où nous allons.

On aurait peut-être pu en faire plus avec la chorégraphie des scènes d'action. Dawson est toujours spectaculaire, et Stevenson dans la première utilise surtout la Force, tandis que Bordizzo et Sakhno semblaient un peu coulés. Il est clair, cependant, que la mini-série veut pousser davantage vers le… trilogie préquelle en termes de spectacle et d'acrobatie, les fans des duels les plus mémorables de Star Wars devraient donc également apprécier cet aspect. Nous aurons le temps d'en parler davantage dans les semaines à venir, lorsque nous entamerons notre analyse approfondie épisode par épisode d'Ahsoka.

Conclusions

La première d'Ahsoka a dépassé nos attentes les plus folles, mais nous sommes conscients que les téléspectateurs occasionnels qui ne connaissent pas Star Wars Rebels pourraient avoir du mal à suivre les références et les citations qui sont l'âme de cette mini-série. Heureusement, l'intrigue est fluide et la première se referme comme une sorte de redémarrage qui pourrait rationaliser la compréhension des épisodes à venir. Gardez à l'esprit que nous n'avons pas affaire à un nouvel Andor, et que le niveau est clairement inférieur, mais Ahsoka en ce sens semble exactement ce que l'on peut attendre de quelqu'un comme Dave Filoni. Tous ceux qui ont aimé ses œuvres précédentes, en somme, se sentiront dans un tonneau.

PRO

  • Continue pratiquement l'histoire de Star Wars Rebels.
  • On y trouve tout ce qu'on peut attendre d'un Star Wars à l'ancienne

CONTRE

  • Ceux qui ne sont pas familiers avec les œuvres de Filoni manqueront une bonne partie du plaisir
  • Les nouveaux antagonistes ne sont pas encore assez incisifs