Accueil Essais Super Mario Bros. Le film : la critique

Super Mario Bros. Le film : la critique

233
0


Structuré comme un vidéo, Mario . The Movie est glissade colorée dans l'imaginaire de Nintendo.

Super Mario Bros. The Film : la consécration définitive de la mascotte Nintendo ?

Nous voici à critique de . Il ne s'agit pas simplement du premier long métrage mettant en scène Mario et Luigi, un peu comme l'infâme tentative de 1993, mais bien d'un dédié à tout l'univers que Nintendo a créé au fil du temps autour de son personnage le plus populaire. Au fil du film réalisé par le tout jeune duo Aaron Horvath et Michael Jelenic, qui ont fait leurs armes Teen Titans, on rencontrera tout ce qui constitue l'univers “immaginiMario“Nintendo.

Frivole et joyeux

Super Mario Bros. Le film : Quand Toad est dans le film, tout est mieux.

Super Mario Bros. Le film : Quand Toad est dedans, tout est mieux.

Les fans s'affronteront le doigt pointé sur l'écran pour trouver tous les secrets cachés le long d'un film largement composé de citations, de caméos, d'accents musicaux qui rappellent tel ou tel niveau. De nombreux easter eggs sont clairement visibles en surface, mais comme les niveaux cachés d'un jeu vidéo, il vous faudra au moins une deuxième partie pour les voir tous. C'est la véritable profondeur d'un film qui n'en a aucune sur le plan narratif : l'histoire est à peu près celle de Mario OdysseyBowser apparaît même dans son costume de marié blanc comme neige, et c'est tellement irisé et léger qu'il n'y a même pas de place pour une morale, ce qui est d'ailleurs étonnamment rafraîchissant. Mario, Luigi, Peach, Toad, Donkey Kong et tout le reste du casting ne prétendent pas vous apprendre quoi que ce soit, ils se contentent de vous lancer dans ce joyeux toboggan qui pourrait aussi bien être une très longue et très coûteuse vidéo d'introduction à l'une des dernières conférences de l'E3.

Ça marche, et bien, tant qu'on s'amuse à découvrir les troupeaux de Yoshi à l'horizon, à compter combien de secondes il faut à Donkey Kong pour dériver sur le kart et activer le turbo, et à voir comment ils ont dépeint la vie quotidienne dans le Royaume Champignon que l'on ne connaissait jusqu'à présent que sous sa forme stylisée de jeu vidéo. Le reste est confié aux animateurs de Illumination Entertainment qui, comme toujours, ont fait un excellent travail et, connaissant Nintendo, il n'a pas dû être facile d'obtenir les proportions et les détails de chaque personnage. C'est indéniable : on souffre même un peu en imaginant à quoi ressemblerait un vrai jeu Mario avec ces graphismes, surtout quand les plans imitent ce que l'on s'attend à voir manette en main.

Lire aussi :  The Last of Us Part 1, test PC

Une question d'accents

Super Mario Bros. The Movie : Un Mario si charmant que nous n'avions certainement jamais vu auparavant

Super Mario Bros. Le Film : Un Mario si fascinant qu'on ne l'avait vu auparavant

Les deux vraies surprises du film sont le doublage, tant en version originale qu'en italien, et la volonté de montrer la famille Mario au complet dans une version trop caractéristique. La scène en question réduit Mario et Luigi à d'étranges adolescents moustachus, et laisse la place à un père qui parle et gesticule plus comme un homme des cavernes que comme un Italien. On ne s'étonne pas, ni ne s'indigne, de l'accent italo-américain ridicule mais doux des deux frères protagonistes, ici reproposé là où il est le plus exalté dans la version originale, tandis qu'avec la représentation de Papa Mario, les choses ont légèrement dérapé. Il n'en reste pas moins qu'il s'agit d'un segment de vie que nous nous serions épargné et qui, en fin de compte, n'ajoute rien à l'histoire de deux plombiers drôles et maladroits qui essaient de faire leur chemin à Brooklyn, avant d'être littéralement aspirés par les événements. Universal a fait un excellent travail tant au niveau de l'adaptation italienne que du choix des acteurs, parmi lesquels on retrouve également un méconnaissable Claudio Santamaria dans le rôle de la voix de Mario..

Lire aussi :  LG OLED evo G3 : avis sur le téléviseur 4K à rafraîchissement élevé le plus lumineux jamais vu.

Amis et ennemis

Super Mario Bros. The Movie : De Brooklyn au Royaume Champignon le pas (pas) est court

Super Mario Bros. The Movie : De Brooklyn au Royaume Champignon le pas (pas) est court

Dans le rôle de Peach, qui est avec Mario la co-star de Super Mario Bros. The Movie, nous retrouvons en Italie une voix que les joueurs de jeux vidéo doivent bien connaître : celle de Valentina Favazza qui a notamment doublé Mama dans Stranding, Wraith dans Apex Legends, Armaiola dans Ghost of Tsushima et Garnet dans MultiVersus. Peach est présentée comme une princesse un peu négligente, voire un peu déplacée, mais dotée d'un grand courage et d'une grande détermination. Luigi, quant à lui, doit à nouveau se contenter d'être Luigi, le comprimario qui se retrouve rapidement dans des ambiances d'horreur à la recherche de son frère, comme dans ses aventures en solo. Donkey Kong et sa tribu sont au contraire des éléments fondamentaux dans le déroulement du film, car ce bon vieux Mario est né comme Jumpman anonyme aux côtés du sympathique singe et ne pouvait donc pas ne pas jouer l'un des rôles les plus importants. Dommage pour le Yoshi qui doit se contenter d'une brève apparition, au moins jusqu'à l'inévitable ( ?) suite.

Commentaire

Nous sommes sur un site de jeux vidéo, il est donc inévitable que nous vous conseillions de vous précipiter pour voir ce Super Mario Bros. The Movie. Ce n'est pas un long métrage digne d'un Oscar, il ne restera pas dans l'histoire de l'animation, mais il s'avère être un jouet irrésistible tant pour les adultes qui ont grandi avec les jeux vidéo Nintendo, qui s'amuseront à courir après les citations, que pour les plus jeunes qui s'amuseront des intrigues les plus simples, des méchants les plus effrontés et du plombier italien le plus charmant de l'histoire.

PRO

  • Beaucoup de citations et de caméos
  • Le Mario en images de synthèse le plus coloré et le plus détaillé de tous les temps

CONTRE

  • Tant de légèreté risque de ne rien laisser derrière elle
  • On veut plus de Yoshi et Luigi ne crie pas “Mario” !