Accueil News System Shock : l’argent de Kickstarter a disparu après un an de...

System Shock : l’argent de Kickstarter a disparu après un an de développement, le projet a failli être annulé

71
0


Le remake de System arrivé sur le marché un long et troublé qui a duré plus de sept ans. Stephen Kick, le responsable de Nightdive Studios, a révélé dans le numéro 386 du magazine Edge pourquoi son lancement a été si compliqué. À la base, l'argent de la campagne Kickstarter à duquel tout a commencé s'est épuisé après la première année et le projet a été… presque annulé ne pas risquer de mettre en faillite la maison logiciels.

Mais comment l'argent a-t-il été dépensé ? En gros, une campagne Kickstarter réussie, Nightdive a confié le jeu à une équipe de développeurs expérimentés aux portfolios impressionnants, mais au bout d'un an, ils n'avaient pas fait grand-chose, à part quelques dessins conceptuels et des niveaux encore constitués de blocs gris (la phase d'esquisse de la structure des niveaux, appelons-la ainsi commodité).

Lire aussi :  Elemental, date de sortie sur Disney Plus en Italie du film Pixar officiellement annoncée.

Nightdive a alors décidé de transférer le développement en interne, mais n'ayant plus de fonds, il a dû se mettre à la recherche d'un éditeur pour aller plus loin. Il en rencontre pas moins de douze, mais ne reçoit que des refus. Ce qui a sauvé le remake de System Shock, ce sont différents travaux de remasterisation de Nightdive au fil des ans, qui lui ont permis de financer le développement du jeu, bien que cela ait causé de nombreuses nuits blanches au pauvre Kick, qui a dû réfléchir à un moyen de le faire avancer, pour aboutir à directeur du jeu car il n'a pas trouvé d'autres personnes aptes à jouer ce rôle.

Lire aussi :  Granblue Fantasy : Relink, une bande-annonce de gameplay montre des combats de boss spectaculaires.

En bref, tout est bien qui finit bien, bien que plusieurs années trop tard.

Si tu veux plus d'informations sur le jeu, lis notre critique de System Shock, actuellement sur PC.