Accueil News The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom doit beaucoup à...

The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom doit beaucoup à Banjo-Kazooie : Screws and Bolts.

56
0


La Légende de : Larmes du Royaume est l'un des meilleurs jeux de tous les temps, si l'on en croit ses notes stellaires et les avis exprimés par les nombreux utilisateurs qui l'essaient ces jours-ci. Eh bien, la dernière aventure de Link doit beaucoup à un vieux titre rare, à savoir Banjo-Kazooie : Vis et boulons.

Ce nom te dit quelque chose ? Non ? En fait, il s'est écoulé pas mal de temps depuis 2008, année où Screws and Bolts a fait ses débuts exclusif sur 360six ans après l'acquisition de l'équipe de développement par : à l'époque, le avait rapporté un métascore de 79 points sur 100, excellent mais bien loin des notes superlatives de of the Kingdom.

Cependant, nous l'avons mentionné, le titre de Nintendo lui doit beaucoup ; pour être précis, toutes les mécaniques tournant autour du pouvoir d'Ultraman seront extrêmement familières à ceux qui ont joué à Banjo-Kazooie : Screws and Bolts, qui permettait de la même manière de construire des objets et des véhicules en combinant à volonté les éléments et les hélices en sa possession.

Lire aussi :  Un nouveau chapitre en préparation, comme le révèle une offre d'emploi -Multiplayer.com

Dans ce cas, les constructions devaient être soumises à certaines limites, à savoir la quantité et le type de matériaux disponibles. De plus, les véhicules qu'il était possible de créer servaient de but précisà savoir surmonter certains défis : déplacer des objets, atteindre des points sur la carte, etc.

Le jeu de Rare n'était pas, en somme, une aventure de grande envergure à la direction artistique impeccable, mais plutôt… une expérience hautement expérimentale.qui se présentait comme une sorte de spin-off de la série Banjo-Kazooie et qui, en fait, n'a pas été accueillie avec enthousiasme par tout le monde ; en effet, on peut dire que cet épisode a essentiellement marqué la d'une franchise à laquelle on n'a pas donné d'autres chances.

Lire aussi :  Promotions Amazon : Samsung Galaxy Z Flip4 256 Go 500 € de réduction, le prix le plus bas jamais atteint.

Quelle ironie : on demande souvent aux jeux vidéo d'être originaux, mais lorsque quelqu'un y parvient sans même perdre de vue l'agrément et la qualité du produit, ses efforts ne sont pas forcément récompensés, bien au contraire. Nous imaginons cependant que Gregg Mayles et ses collègues ont souri en retrouvant leurs idées dans The of Zelda : Tears of the Kingdom, quinze ans plus tard, en découvrant que… sont désormais enfin comprises et appréciées. par le grand public.

Parliamone est une rubrique d'opinion quotidienne qui propose une discussion autour de l'actualité du jour, un petit éditorial écrit par un membre de la rédaction mais qui n'est pas forcément représentatif de la ligne éditoriale de Multiplayer.it.

Article précédentMetro : Last Light sera gratuit sur Steam pour célébrer le dixième anniversaire de la série.
Article suivantAssassin’s Creed : Ubisoft va augmenter de 40 % le nombre de développeurs travaillant sur la série