Accueil Essais Viewfinder, la critique – Multiplayer.fr

Viewfinder, la critique – Multiplayer.fr

186
0


La de Viewfinder, le de puzzle particulier de Sad Owl Studios dont les énigmes tournent toutes autour de la perspective du joueur.

Viewfinder, la critique du jeu de puzzle qui joue avec la perspective de l'observateur.

Les grands événements marketing dédiés aux jeux vidéo, si tu es un petit studio de développement, peuvent certes représenter opportunité extraordinaire, mais ils peuvent aussi se révéler être rings sanglants où seuls ceux qui ont plus de personnalité que les autres s'en sortent. Directs, conférences et showcases ont désormais l'habitude de consacrer d'amples minutes à des produits au caractère indépendant affirmé, mais souvent le public voit leur présence comme un intermède fugace entre un blockbuster et un autre, et ne finit par s'attacher qu'aux jeux qui ont quelque chose de vraiment spécial à dire.

Voilà, s'il peut déjà être très compliqué de se démarquer au cours d'un événement, le faire avec une bande-annonce de quelques secondes lancée au milieu d'un pré-show relève de l'exploit, mais… Sad Owl Studios, une petite équipe écossaise à ses débuts absolus, a réussi avec Viewfinder, un jeu de puzzle qui, dans l'ombre des 2022 Game Awards, a réussi à gagner un large public, apparaissant brièvement dans le préambule anticipant les récompenses.

Le titre avait attiré l'attention de tous sa capacité à jouer avec le point de vue de l'observateur, et lorsque le studio a mis à disposition une démo, nous nous sommes empressés de l'essayer, recevant en retour de très bonnes impressions.

Maintenant que la créature de Sad Owl Studios est le point de sortir sur PlayStation 5 et PC, nous avons enfin exploré la version complète du jeu et sommes prêts à vous en parler dans le… Critique de Viewfinderune aventure en forme de puzzle dans laquelle toutes les énigmes ne sont qu'un point de vue.

Changer de point de vue

Dans Viewfinder, la perspective est la clé de chaque énigme
Dans le viseur, la perspective est la clé de toutes les énigmes.

Le genre de jeu de réflexion est presque aussi vieux que le concept même de jeu vidéo, et pourtant les expériences qui mettent en scène le point de vue du joueur en tant que protagoniste principal sont étonnamment peu nombreuses, au point que leur absence des catalogues numériques des PC et des consoles constitue une véritable anomalie mineure. À l'exception de Superliminal, qui était toutefois nettement moins original en raison de ses fortes références à la Portal, Viewfinder ne ressemble à aucune autre aventure basée sur des puzzles, un bon début si votre objectif est d'émerger d'un marché de plus en plus concurrentiel comme celui des jeux vidéo indépendants.

L'effort de Sad Owl Studios est vraiment unique, même si en regardant son architecture, il peut sembler à première vue indiscernable de tout autre jeu de puzzle sur le marché. Le jeu suit une structure de niveaux, où le seul objectif est simplement de passer au suivant en atteignant une sortie, qui est ici représentée par un banal… téléportationgénéralement placés hors de portée du joueur. Pour y arriver, il faudra remodeler le décor à l'aide de photographies, en imprimant leur contenu dans le décor pour créer de nouvelles formes et de nouveaux chemins afin de franchir les obstacles qui nous séparent de la sortie.

Lire aussi :  Secret Invasion, critique du premier épisode d'une nouvelle mini-série des Marvel Studios.
Les énigmes du viseur ont rarement une seule solution possible
Les énigmes avec viseur ont rarement une seule solution possible.

La téléportation est-elle hors de portée à cause d'une crevasse ? Juste photographie n'importe quelle surface et mettre l'image en perspective, pour en faire un pont menant à la sortie. Nous devons atteindre un endroit surélevé et il n'y a pas l'ombre d'un escalier ? Ici, l'image d'un mur peut être inclinée pour matérialiser une rampe pratique qui peut résoudre le problème. De nombreuses énigmes nécessitent d'être complétées en suivant un schéma spécifique, mais la plupart d'entre elles ne supposent pas une solution unique, ce qui nous laisse une bonne dose de liberté dans l'interprétation des mécanismes.

Au début de l'aventure, par exemple, nous avons peu de liberté pour expérimenter avec les photographies, car celles-ci sont soit trouvées dans le scénario, soit prises à des points prédéterminés du niveau. Au milieu du jeu, en revanche, nous avons une petite marge de manœuvre. Polaroïdet alors Viewfinder se transforme en un véritable bac à sable, où la seule limite dans la recherche de la solution d'une énigme est la créativité du joueur. Il n'y a pas non plus de risque de se tromper, car il est toujours possible, à tout moment, de rembobiner le temps et de revenir sur ses pas, pour essayer de nouvelles réponses imaginatives à l'énigme.

Une histoire aux couleurs pastel

Explorer le monde de Viewfinder est essentiel, ne serait-ce que pour découvrir de curieux easter eggs
Explorer le monde de Viewfinder est essentiel, notamment pour découvrir de curieux easter eggs.

Le fait de centrer tout le jeu sur la mécanique des photographies aurait pu rendre les énigmes sujettes à la répétitivité, mais Viewfinder le fait bien aussi, puisqu'au cours des quelque cinq heures que nous avons passées jusqu'au générique de fin, nous avons abordé les points suivants des puzzles en constante évolution, offrant des situations toujours nouvelles grâce à l'introduction fréquente de nouvelles règles. Si, au moins dans un temps, il suffit d'atteindre un téléporteur pour quitter le niveau, plus tard, on peut être amené à collecter des piles pour l'activer, ou avoir affaire à des surfaces qui ne peuvent pas être photographiées et sur lesquelles il n'est pas possible d'imprimer une image.

Une fois que l'on a absorbé le bon état d'esprit, il n'est trop compliqué de résoudre un scénario, mais il s'agit d'une variable très personnelle qui dépend en grande partie de l'habitude que l'on a des défis d'un jeu de réflexion, c'est pourquoi nous n'avons pas envie d'accorder trop d'importance à la… faible difficulté des puzzles. La bonne , c'est que même s'ils représentent le cœur battant de Viewfinder, les puzzles sont en concurrence avec l'exploration, qui parvient toujours à récompenser le joueur pour sa curiosité.

Lire aussi :  Synapse : la critique - Multiplayer.fr
Le style artistique des décors de Viewfinder est délicieux
Le style artistique qui caractérise les réglages de Viewfinder est délicieux

L'exploration d'un niveau est essentielle, non seulement parce que le jeu regorge de petits secrets, d'easter eggs et d'objets à collectionner, mais aussi parce que ce n'est qu'en regardant autour de soi que l'on peut dénicher ces fragments de… récit émergent qui, ensemble, constituent l'histoire de Viewfinder. L'histoire se déroule sur les notes de quelques fragments audio qui révèlent la nature du monde que nous visitons, à travers les témoignages d'une brochette de personnages désormais invisibles, mais qui ont imprimé la marque de leur passage à chaque tournant. En fait, nous ne serons pas tout à fait seuls sur le chemin du générique de fin, puisque nous serons rejoints par Cait, un chat qui endosse le rôle de narrateur et de guide tout au long de l'aventure.

La histoire n'a pas l'ambition de remplacer le gameplay et reste marginale la plupart du temps, mais elle est en fait cruciale en servant de ciment entre les scénarios, qui auraient autrement alterné de manière trop aseptisée. Le fait d'avoir un but en résolvant les énigmes de Viewfinder donne une toute autre saveur à la progression, et permet de s'immerger facilement dans les couleurs pastel qui caractérisent les scénarios du jeu, réalisés avec un style artistique exquis.

Conclusions

Version testée PC Windows

Livraison numérique

Vapeur,

PlayStation Store

Il n'y a pas de doute, pour ses débuts absolus, la petite équipe écossaise Sad Owl Studios a fait mouche avec un jeu de réflexion comme on en a rarement vu, où la solution de chaque énigme n'est qu'une question de point de vue. Le choix d'axer toute la formule sur la perspective et les photographies a exposé Viewfinder à un certain nombre de dangers, mais le studio a réussi à emballer une aventure de puzzle avec très peu de défauts, qui se concentrent tous sur le manque de longévité et la difficulté des puzzles, qui seulement dans certains cas nous ont vraiment mis sur le bord de nos sièges. Donne-lui une chance, car il le mérite.

PRO

  • L'idée d'un jeu de puzzle en perspective est ingénieuse
  • Les puzzles évoluent souvent avec de nouvelles règles
  • Un style artistique qui fait mouche

CONTRE

  • Les vétérans des jeux de réflexion risquent de trouver les énigmes difficiles
  • La longévité n'a jamais été aussi élevée