Home News Dragon Ball Sparking ! Zero utilise Unreal Engine 5 et est en cours de développement depuis 5 ans.

Dragon Ball Sparking ! Zero utilise Unreal Engine 5 et est en cours de développement depuis 5 ans.

0
Dragon Ball Sparking ! Zero utilise Unreal Engine 5 et est en cours de développement depuis 5 ans.


Grâce à une interview accordée à ING India par le producteur Jun Furutani, nous apprenons que Dragon Ball Sparking ! Zéro, le nom officiel du Budokai Tenkaichi, en au moins 5 aux studios Bandai Namco, signe que le travail pourrait être en phase finale et que le lancement pourrait avoir lieu au cours de l'année 2024.

Dans l'interview, Furutani a déclaré que le projet a été lancé tant d'années après le Budokai Tenkaichi de 2007 parce que la société a réalisé que le temps était venu pour une nouvelle itération de la série sur les plateformes de la génération actuelle, ce a été fait avec l'aide de la puissante. 5 afin de créer un jeu aux graphismes les plus réels et immersifs possibles. Un détail dont nous vous avons déjà parlé dans notre dossier spécial sur Dragon Ball Sparking ! Zéro.

Lire aussi :  Redfall : Microsoft ne veut pas fermer Arkane Austin

“Ce qui est intéressant à voir avec Sparking ! Zero, c'est l'effet sur le paysage. Lorsque Goku charge son ki, il y a un peu de vent qui se lève”, explique Furutani. “Lorsque quelqu'un s'écrase contre un rocher ou un bâtiment après une attaque, c'est un peu comme si le vent s'était levé. se produit en temps réel. Nous utiliserons 5, les graphismes seront donc encore plus réels et immersifs'.

Dragon Ball Sparking ! Zero sera différent de FighterZ et de Kakarot

Dans la même interview, Furutani a expliqué aux joueurs, principalement ceux qui ne connaissent la série Budokai Tenkaichi, que Dragon Ball Sparking ! Zero offrira des combats en 3D en temps réel capables de procurer les mêmes émotions que les combats de l'anime, offrant ainsi une expérience à sa manière très différente de Dragon Ball FighterZ, Xenoverse et Kakarot.

Lire aussi :  Call of Duty Mobile dépasse les 3 milliards de dollars de revenus, l'aile mobile d'Activision est la plus forte.

“Sparking ! Zero est différent de Dragon Ball FighterZ, Dragon Ball Xenoverse et Dragon Ball Z : Kakarot. FighterZ a été créé en pensant aux sports électroniques et aux combats en 2D. Kakarot s'est concentré sur l'expérience de l'histoire. Xenoverse fait entrer les joueurs dans ce monde en tant qu'avatars”, explique Furutani. “L'objectif est de repousser les limites de ce qu'un joueur peut faire. s'immerger complètement dans le monde et avec quelle intensité nous pouvons le faire”.