Accueil Xbox one Star Wars : Dark Forces Remaster, la critique

Star Wars : Dark Forces Remaster, la critique

53
0


La de : Dark , qui est un autre excellent travail de modernisation de la part de Nightdive Studios.

Star Wars : Dark Forces Remaster, la critique d'une autre excellente restauration par Nightdive Studios.

Après , il est normal qu'au cours des dernières années, il y ait eu une prolifération de… éditions remasterisées de jeux vidéo classiques. Il s'agit généralement de projets peu coûteux qui ne nécessitent pas d'énormes ventes pour atteindre le seuil de rentabilité. Ils sont presque le pendant de ce qu'est devenue l'industrie du triple A, à savoir un léviathan qui dépense des sommes colossales pour produire des jeux qui peinent à être rentables, même si ventes se chiffrent souvent en millions. Cela dit, même dans le domaine des remasters, il y a des studios qui ont montré qu'ils savaient mieux s'y prendre que d'autres, notamment dans la façon dont ils parviennent à moderniser les classiques sans les priver de leur histoire, si l'on peut dire. Au contraire, dans certains cas, ils se permettent même de les enrichir. Nightdive Studios est peut-être le meilleur studio spécialisé dans les remasters actuellement sur le marché, vétéran du remake de System Shock et des remasters de Quake, Quake II et Turok 3 : Shadow of Oblivion Remastered, ainsi que d'innombrables autres œuvres.

Suprématie qui est également confirmée par notre Critique de Star Wars : Dark Forces Remaster.

Un remaster respectueux

Quand il était là, les destroyers stellaires arrivaient à l'heure.
Lorsqu'il était dans les parages, les Star Destroyers arrivaient à temps.

Ce que Star Wars : Dark Forces Remaster est un projet plus que réussi, on peut le constater dès le premier extrait.qui apparaît défini, avec les personnages et les décors joliment redessinés et un bon rendu même en haute résolution. En fait, les éloges ne vont pas tant au métrage (au métrage, en vérité, puisque la bonté du travail sera visible à travers toutes les séquences d'interlude) ou à sa qualité, qu'au fait qu'il semble parfaitement amalgamé au , un résultat qui n'est pas à prendre pour acquis vu les années qu'il porte dans le code. Maintenant, mettons les choses au clair : Dark Forces est un jeu de tir à la première personne datant de 1995 et doit être pris comme tel. À l'époque, DOOM et DOOM 2 venaient tout juste de sortir, Duke Nukem 3D et Quake n'arriveraient que l'année suivante, Half-Life n'était qu'un mirage et le genre dans ensemble n'en était qu'à ses balbutiements. Nous ne disons pas que tu dois aimer ce jeu ou qu'il n'a pas vieilli. Se contenter de critiquer l'édition remastérisée de Star Wars : Dark Forces parce qu'il s'agit de Star Wars : Dark Forces nous semble erroné, en plus d'avilir l'histoire du média. Si tu n'es pas intéressé par ce qu'était le FPS d'origine, reste à l'écart et vis heureux.

Le jeu de tir de LucasArts reste exactement ce qu'il était et ce dont nous vous avions parlé dans un spécial dédié : la tentative de la société, à l'époque parmi les plus éminentes au monde pour la qualité de ses jeux, de sauter dans le train des FPS, en libérant naturellement sa propriété intellectuelle la plus forte. L'entreprise y croyait tellement qu'elle a même autorisé une histoire sur le vol des plans de l'Étoile de la Mort. (dans le premier niveau, d'ailleurs). Non, ici Andor et Rogue One n'ont rien à voir avec cette histoire. Le protagoniste est Kyle Katarn, un mercenaire à la solde de l'Alliance rebelle, qui est employé pour diverses missions afin de découvrir ce que l'Empire prépare. Il semblerait que Palpatine et consorts aient mis au point un nouveau type de soldat résolument mortel. Une excuse pour prendre un blaster et partir à l'aventure en tirant sur tout ce que tu peux tirer (pas de sabre laser, désolé, il y en aura dans Dark Forces 2 : Jedi Knight).

Lire aussi :  8 jeux vidéo en stop-motion à redécouvrir
Les niveaux sont ceux-là : abstraits, secs, parfaits comme des champs de bataille
Les niveaux sont ceux : abstraits, secs, parfaits comme des champs de bataille.

Tout cela a donné un clone de DOOM excellemment réalisé, qui a cependant conservé toutes les caractéristiques principales du classique d'id Software, à commencer par les niveaux labyrinthiques et l'architecture abstraite, qui ne rappelait que par quelques détails les environnements que l'on visitait. Vous couriez donc d'un côté à l'autre de grandes cartes pleines de recoins à pénétrer, de clés à trouver et de petites énigmes à résoudre, ce qui rendait la progression résolument ardue. Bien sûr, il y avait beaucoup d'ennemis à abattre, notamment les habituels stormtroopers, des droïdes de différents types, des tourelles et des représentants de diverses espèces de la galaxie lointaine, très lointaine. Pour le plus grand plaisir des fans, certains personnages de la trilogie originale sont également apparus au cours de l'aventure, comme l'omniprésent Dark Vador et le non moins célèbre Boba Fett.

Une mise à jour respectueuse

La séquence était vraiment bien faite
Les films ont été très bien refaits

Comme nous l'avons déjà mentionné, Nightdive Studios a été très respectueux envers le Dark Forces original, en conservant les mêmes niveaux (quatorze au total), entrecoupés de courtes séquences filmées et de briefings de mission, et en évitant de forcer toutes sortes de choses, afin de recréer l'expérience de l'époque, uniquement avec des graphismes en haute résolution et une série d'astuces pour éviter de rendre le jeu complètement repoussant pour le public moderne. Disons qu'il a surtout travaillé sur la qualité de vie, en améliorant les contrôles de la souris et du clavier, en ajoutant une prise en charge judicieuse des manettes de jeu, et en introduisant des options d'accessibilité (activables par goût) qui sont toujours les bienvenues. En ce sens, Star Wars : Dark Forces Remaster a l'air bien soigné.

La remasterisation graphique a également été très réussieavec pratiquement tous les éléments qui ont été refaits, des textures aux sprites des ennemis, en passant par les modèles des armes maniées par Katarn, tout en restant fidèles aux originaux dans le ressenti général. L'objectif des développeurs n'était pas de créer des horreurs en augmentant simplement le nombre de pixels, et nous pouvons considérer que c'est parfaitement réussi. Pour l'occasion, un système d'éclairage moderne a également été introduit, ce qui approfondit les environnements et rend le rendu visuel global plus agréable, enrichissant même le retour d'information des armes dans les endroits peu éclairés. Ne t'attends pas à des miracles, mais le résultat peut être considéré comme supérieur aux attentes.

Lire aussi :  Apex Legends, la saison 20 "Turning Point" fête son cinquième anniversaire

Un projet solide

Ne t'attends pas à trop de détails
Ne t'attends pas à trop de détails

Autre ajout notable, qui fera le bonheur de tous les curieux, la rubrique Caveau, accessible depuis le menu principal, qui contient des anecdotes et du matériel relatifs au développement du jeu.depuis le premier prototype jusqu'à la façon dont les niveaux ont été réalisés. C'est un supplément, certes, mais un de ceux qui enrichissent et donnent du sens à une telle opération, car il permet de mieux comprendre d'où vient l'œuvre originale et pourquoi elle est revenue près de trente ans plus tard.

Impossible de ne pas considérer Star Wars : Dark Forces Remaster comme pleinement réussi. Il est certain que ceux qui ont vécu ces années, sur le plan vidéoludique, l'apprécieront davantage que ceux qui recherchent simplement un jeu Star Wars ou un jeu de tir à la première personne. Cela dit, c'est un titre qui, dans l'âge d'or des boomers shooters, a plus que quelque chose à dire : en y jouant, on comprend pourquoi certains regrettent cette époque et ces façons de concevoir les FPS, malgré toutes les inévitables limitations technologiques. Dans le même temps, il clarifie également pourquoi le genre a évolué dans une certaine direction pour s'adapter à un public plus large : il n'était pas du tout facile d'avancer et certains choix de conception étaient pour le moins problématiques pour ceux qui n'étaient pas motivés à aller de l'avant.

Conclusions

Version testée PC Windows

Livraison numérique

Vapeur,

PlayStation Store,

Xbox Store,

Nintendo eShop

Prix
28,99

Star Wars : Dark Forces Remaster montre pour la énième fois les compétences de Nightdive Studios en matière de remasters, ainsi que la façon dont un classique doit être traité lorsqu'on essaie de le moderniser. Si tu n'as pas peur des jeux de tir du passé, cela vaut vraiment la peine d'essayer, compte tenu également de tout le travail effectué pour l'adapter aux systèmes modernes et le rendre utilisable avec des manettes, sans le défigurer.

PRO

  • Une remasterisation profonde mais respectueuse
  • Les éléments refaits ne s'entrechoquent pas
  • Un jeu de tir rapide et amusant

CONTRO

  • Ne l'envisage que si tu tolères la première façon de concevoir le SFP.
  • Un peu de contenu supplémentaire, comme cela a été fait avec Quake 2, n'aurait pas fait de mal